jeudi 24 avril 2014

GP in Argentina

.



Demain pour mes amis motards
Passe de trois pour Marc ?

.

Le regard Un...

.




Le basculement de la conscience individuelle actuelle vers une conscience une et illimitée n’est plus une lointaine aspiration, c’est un processus vivant se produisant à l’échelle planétaire MAINTENANT. En ces temps où chacun aspire à une profonde transformation, recevons cette invitation à sortir de notre cocon pour vivre à la mesure de ce que nous sommes vraiment, Être. 


Sans nous en rendre compte, tels une grenouille que l’on fait cuire lentement dans une eau d’abord tiède puis, de plus en plus chaude, nous sommes anesthésiés par un mental qui réduit nos capacités et nous fait croire que nous sommes séparés les uns des autres. Comme une nuit privée d’étoiles, nous vivons dans la noirceur et, pire encore, notre vie est dépourvue des étincelles de lumière qui pourraient l’illuminer. Étant sous l’emprise d’un mental chargé d’idées à propos de soi, des autres et de la vie, notre liberté s’en trouve d’autant réduite.



Le temps est venu de tourner notre regard vers l’intérieur… pour y découvrir que ce que nous sommes est à mille lieues des informations contenues dans le mental. 
Hors du mental, le mariage de la splendeur de Être et de l’infinie diversité de notre humanité procure une extase se déployant en cascade. Le témoignage du divin sur terre est d’une banalité désarmante et d’une beauté inconcevable, une beauté à mouiller nos yeux d’éblouissement…

ÊTRE – HUMAIN signifie que nous sommes le Divin se révélant dans chaque être humain. En tant qu’humain, nous en sommes le passage et l’instrument.

Le geste que nous devons accomplir n’est pas visible extérieurement. C’est un mouvement intérieur de la conscience qui tourne son regard déjà fixé sur de nombreux phénomènes mentaux et se regarde elle-même. 

Lorsque la conscience que nous sommes de tourne vers elle-même, elle peut se reconnaître en tant que Je suis. 
Ne niant rien de notre vécu et aspirant à une vérité toujours plus profonde et holistique, le regard Un transforme les aspects souffrants de notre humanité. 


Il ne s’agit pas d’ajouter une croyance ou quoi que ce soit d’autre à un mental déjà encombré, mais de regarder le monde à partir de ce qui perçoit toute chose et ne peut être perçu. Le regard Source ne peut se voir lui-même, nous pouvons juste en être conscient et reconnaître que nous sommes ce regard. 



Il est à la portée de chacun de prendre quelques instants pour passer d’un point de vue duel et mental au point de vue (un non-point de vue) de la conscience Source, le regard Un.


Que votre vie soit un joyau irradiant l’insaisissable Beauté de Être ! 


Claudette Vidal

Merci Alain-René
.

mercredi 23 avril 2014

Nos amies les vaches

.



Ces émotions là sont l'aube d'un sentiment. 
De gratitude envers les animaux et de solidarité avec l'ensemble du vivant.

Merci Marie-Thérèse.

.

Pawel Uchorczak

.


Klodzoko Valley, Poland.

.

Madeleine Peyroux

.

Smile...

.

mardi 22 avril 2014

Chut...!

.





.

L'Art de la Tapisserie

.




Notre amie Brigitte De Amorin expose ses oeuvres jusqu'à la fin du mois de Juin à

 Valence à l'Atelier Marie Legras

à l'angle de la Grand Rue  et de la rue Gaston Rey en dessous de la Maison Mauresque 

http://1petitcoin2terre.blogspot.com/



.

Tout est permis

.


Nous sommes allés voir le dernier film de Coline Serrau. C'est un documentaire fait à partir des stages de récupération de points pour les personnes qui n'en ont plus ou peu. C'est en fait une illustration magistrale de la formule bien connue : "Que dit le mental ? Que dit la vérité ?
Aux tentatives répétées des automobilistes  de justifier jusqu'à l'absurde leurs comportements au volant - tentatives  dans lesquels on ne peut éviter de retrouver certains de nos arguments fallacieux - les animateurs de stage opposent le démenti des faits. Pas de moralisme culpabilisant. Juste les faits.
Ce film est de salubrité publique.  Nous sommes rentrés tranquillement en respectant à la lettre les limitations de vitesse. Combien de temps avant qu'une certaine mécanicité reprenne le dessus...?
Nous conseillons vivement d'aller voir ce film qui est sans doute moins percutant qu'un stage - quoi que...-  moins cher ça c'est sûr, mais aussi passionnant qu'utile.



.

lundi 21 avril 2014

Neuengamme Matricule 36588

.



C'est un témoignage de déporté très particulier pour nous puisqu'il s'agit du témoignage de Marcel Bayod, le père d'Alain. Comme beaucoup de déportés Marcel s'est tu pendant très longtemps. Impossible de raconter ce qu'il avait vécu , "on ne m'aurait pas cru" dit-il.  Depuis les années cinquante, les anciens du commando de Wilhelmshafen où il a passé la majeure partie de sa détention se sont rassemblés  tous les ans pour se souvenir et célébrer leurs liens indéfectibles. Ils sont trop peu nombreux maintenant et ne peuvent plus traverser la France pour se retrouver à Paris, La Rochelle, Nice ou Dijon. Mais plusieurs d'entre eux ont pris leur plume pour témoigner, raconter l'irracontable. Marcel l'a fait pour ses enfants, ses petits enfants et arrière petits enfants...et pour tous les autres.
Cette parution a été l'occasion de moments forts auprès de lui et d'une solidarité familiale : Alain et moi avons aidé à la mise en forme du récit, Christian un autre de ses fils et Johan un de ses petits fils se sont chargés de la mise en page et de l'édition. 


" J'ai 17 ans, j'habite chez mes parents, dans une bourgade d'un modeste chef-lieu de canton de la Haute-Garonne, Salies du Salat, situé au pied des Pyrénées et je suis garçon coiffeur. Nous sommes en avril 1944 dans la France occupée. La région est calme, pour ma part, je n'ai pas encore vu d'allemands dans le secteur et pourtant..."

Marcel Bayod nous raconte simplement toute la complexité de quatorze mois en enfer, quatorze mois loin de sa famille, quatorze mois qu'il mit près de soixante-dix ans à pouvoir partager à ses proches et à son entourage.


Nous écrire si vous voulez vous procurer un exemplaire.

.

.

Graham McGeorge

.


Camouflage...

.

dimanche 20 avril 2014

O, Maicuta sfanta

.


Un petit signe à notre amie Kinga partie avec son premier groupe 
dans les monastères de Roumanie pendant les fêtes de Pâques...

.

Joyeuses Pâques

.



L'ange de la Résurrection...

.

Kabelias

.


Quelle créativité ! 

.

samedi 19 avril 2014

Peter Delaney

.


The Godfather.

.