vendredi 19 décembre 2014

jeudi 18 décembre 2014

Vous n'échapperez pas à la méditation

.



Comme le constate Catherine Barry dans son dernier ouvrage, " Méditer avec les grands maîtres" la méditation est entrée dans les mœurs des occidentaux. Encore faut-il prendre la bonne mesure de ce que représente la méditation, à savoir un ensemble de connaissances et de techniques dont l’usage quotidien permet l’entraînement de l’esprit. Pour asseoir son introduction à la méditation sur des bases authentiques, Catherine Barry propose des pratiques et des enseignements issus des grandes traditions contemplatives asiatiques, tels qu’ils ont été transmis par des grands maîtres bouddhistes, taoïstes, hindouistes et confucianistes.
Comme l’explique Catherine, « méditer, c’est associer des connaissances et des pratiques spécifiques dans le but de travailler quotidiennement sur les différents aspects de l’esprit afin d’acquérir une paix intérieure, une sérénité, une stabilité, qui ne dépendent d’aucune circonstance ou condition. »
Il ne faut pas en effet sous-estimer le pouvoir qu’a l’esprit de créer des mondes de joie ou de souffrance. Catherine cite notamment Swami Prajnanpad, le maître d’Arnaud Desjardins, qui explique : « Tout se joue dans l’Esprit. C’est lui, sa manière de discerner les choses, qui crée le monde dans lequel vous vivez. Vous demeurez dans un monde qui vous est propre ».
Notre esprit peut être notre meilleur ami, comme notre pire ennemi. Il dépend de nous de mieux le comprendre et de l’affranchir des poisons mentaux — la haine, l’avidité, l’arrogance, la jalousie et le manque de discernement — qui causent nos souffrances et celles que nous infligeons à autrui.

Blog de Matthieu Ricard

.

Carmen au Centre Commercial


.


via Marie-Thérèse 

.

mercredi 17 décembre 2014

Big Brother is watching you (1984)

.



Un vrai visionnaire ce Monsieur Orwell
n'est-il pas ?

From :  http://lesdetrackeurs.fr/

.

La crèche

.



Lettre au tribunal administratif de Nantes

Cher Monsieur le Tribunal,

J'ai pris connaissance il y a quelques jours de votre décision d'interdire la crèche de Noël traditionnellement installée dans le hall du Conseil Général de la Vendée.
Quelle mouche vous a donc piqué ?
Vous avez fait des études je suppose. Peut-être savez vous donc que Noël vient du latin " Natalis" qui veut dire Naissance. Alors je vais vous livrer un secret que vous voudrez bien transmettre à vos confrères qui peut-être nagent avec complaisance dans la même ignorance que vous. La naissance dont il est question est celle d'un certain Jésus de Nazareth né il y a un peu plus de 2000 ans. Je dis ça parce qu'étant donné que vous n'avez pas interdit les illuminations de Noël, je suppose que vous ignoriez ce détail. Voyez-vous, Noël n'est pas l'anniversaire de la naissance du Père Noël ( je suis désolé si je casse ici une croyance ancrée en vous ) mais bien celle de ce Jésus. Interdire une crèche sans interdire toute manifestation publique de cette fête est aussi stupide que si vous autorisiez la fête de l'andouillette tout en interdisant la consommation d'andouillette le jour de la fête de l'andouillette.
La crèche c'est ce qu'on appelle une tradition. Et ne me faites pas croire, Monsieur le Tribunal, que le principe de la tradition vous est étranger. Sinon comment expliquer que les magistrats exercent leur métier dans un costume aussi ridicule si ce n'est parce qu'il est le fruit d'une tradition ?
Vous êtes un briseur de rêves Monsieur, vous êtes un étouffeur de sens. La crèche c'est Noël et Noël c'est la crèche. La crèche c'est aussi l'histoire d'une famille qui faute de droit opposable au logement est venue se réfugier dans une étable. C'est un signe d'espoir pour tous les sans logement. La crèche c'est aussi un roi arabe et un autre africain qui viennent visiter un juif. C'est un signe d'espérance et de paix en ces temps de choc de civilisations et de conflit au Moyen Orient. La crèche c'est aussi des éleveurs criant de joie et chantant dans une nuit de décembre. Connaissez vous beaucoup d'agriculteurs qui rigolent en cette période de crise ? La crèche c'est un bœuf, symbole de la condition laborieuse de l'homme. Enfin, la crèche, c'est un âne, même si une rumeur court disant que cet âne a quitté la crèche en 2013 pour rejoindre le Tribunal administratif de Nantes.
Malgré le fait que vous allez sans doute, par souci de cohérence, vous rendre à votre travail le 25 décembre, je vous prie de croire, Monsieur le Tribunal, à l'expression de mes souhaits de bon et joyeux Noël.


Jean Pierre Santon 

Merci Marie-Thérèse pour ce texte plein d'humour et de bon sens.

.
.

Malala Yousafzai Prix Nobel de la Paix

.




Pourquoi donner des armes est-il si facile 
et donner des livres si difficile?
Pourquoi est-il si facile de construire des chars
mais si difficile de construire des écoles ?

.

Sophie Hunger - Leaving the moon

.


J'adore la voix de cette femme...

.

mardi 16 décembre 2014

Le don de soi, témoignage d'un groupe d'hommes

.




C'est avec plaisir que je vous annonce la souscription/réservation du livre : "Le don de soi, groupe de pairs et croissance humaine",  collectif, préface de Gilles Farcet.

Ce livre assez court d'environ 140 pages, est le témoignage sans ambage de huit hommes engagés dans un travail de groupe de parole, depuis 9 ans au moins. Il signe la beauté d'un tel travail de fond, le lien tissé entre les participants, et aussi les obstacles, les résistances, et difficultés à accepter soi et l'autre.
Chaque auteur de chapitre apporte sa propre musique et humanité à l'ensemble, et ceci confère au tout un goût très reconnaissable de redécouverte et d'intimité pour le lecteur lui-même.
Hommes et femmes trouveront sans doute ce parfum du réel dans cette lecture, et ce, bien que ce soit un  groupe d'hommes qui porte ce projet.

Voici un extrait de l'introduction:

"Ce qui se vit dans nos sociétés fragmentées, la fréquente absence d'un sens humain véritable, nous entraine depuis l'enfance à cacher nos vulnérabilités, entre autre à nos pairs. Ce manque déguisé en prétention nous pousse à surjouer nos stratégies de survie et de compétition, nous oblige à paraître, à renier notre honte par des comportements de rehaussement ou de rabaissement rejoués ad nauseum, à dissimuler nos vies, à nous-mêmes. Cette solitude de nos cœurs dont le ressenti peut être si déchirant, est elle-même très souvent anesthésiée en nous, car trop douloureuse à éprouver.
Invariablement, telle une ombre projetée, elle envahit nos comportements les plus intimes: manque de ressenti, faible communication de soi, difficulté à se dire autrement que par l'artifice, la colère ou l'inhibition, les malentendus relationnels, la violence verbale et physique, les violences et viols faites aux femmes de manière quasi-épidémiques, les violences éducatives faites aux enfants, les violences faites aux hommes par un système indifférent et absurde.
Distanciés de nos ressentis et de la parole sur nous-même, par l'armure protectrice que nous avons due acquérir pour survivre dans l'enfance, nous nous sommes coupés de nos racines. Nous avons ainsi remplacé la communion, le rire et l'aisance, par la distraction, l'évitement, l'agitation et la crainte de l'autre. Nous avons substitué la sagesse du corps et sa bienveillance naturelle par la compréhension mentale et la petitesse du cœur.
Dès lors il est évident que les lieux où l'on se parle et où l'on s'écoute en profondeur et en groupe de pairs soient rares"(extrait du livre Le don de soi).


Les 8 auteurs s'engagent collectivement envers l'éditeur pour un pré-paiement de 200 livres pour une publication qui devrait advenir en Juin 2015. 
Afin de nous aider nous sollicitons de votre part si vous en sentez le bienfait, une réservation de cet ouvrage, à savoir que nous en sommes déjà en moins d'une semaine à 43 exemplaires réservés!
 Les réservations s'étagent déjà de 1 à 10 exemplaires (merci à tous et bravo aux plus enthousiastes d'entre vous!), et le prix devrait avoisiner les 16 euros sans frais de port.

Je vous remercie pour avancer avec vous dans cette réalisation utile, et vous envoie mes chaleureuses pensées."

Pour les commandes , contacter  Guy Ferre 
qui notera vos noms et reprendra contact avec vous quand le livre sera sorti

Bien à vous mes amis, n'hésitez pas à relayer cette information

.

La Paix est de notre responsablité

.




We have the responsability to create Peace
Nous avons la responsabilité de créer la Paix

Sa Sainteté le Dalaï Lama
Rome, décembre 2014


.

Erik Truffaz - In Between

.


Le titre du morceau : Lost in Bogota...

.

Je suis un être humain


.


Mr K.

.

lundi 15 décembre 2014

L'Inde en Royal Enfield



.


Dimitri l'a déjà fait
Karl en rêve
et d'autres aussi
Allo Papa Noël ;-)

.

La citation du lundi

.


"Ce qui sépare l'homme de la Réalité divine est une cloison infime : Dieu est infiniment proche de l'homme, mais celui-ci est infiniment loin de Dieu. Cette cloison, pour l'homme, est une montagne qu'il doit enlever de ces propres mains. Il creuse la terre, mais en vain, la montagne reste ; l'homme cependant continue à creuser, au nom de Dieu. Et la montagne s'évanouit. Elle n'a jamais été."

Frithjof Shuon (1907-1998)

Cité dans le 1er numéro de Ultreïa Automne 2014 p 170

.

Rites Jan Garbarek

.


J'avais déjà posté cette musique, mais j'aime la réécouter...

.

dimanche 14 décembre 2014

Jeff Foster, être espace d'accueil pour le monde

.



Merci Julio pour ce cadeau. Je n'avais jamais lu de livre de Jeff Foster et c'est une belle surprise. Jeff nous propose d'accepter ce qui est, tel que c'est, ici et maintenant. Cela vous rappelle quelque chose ? et ce n'est pas tout, il propose également de découvrir que l'acceptation n'est pas quelque chose à faire mais quelque chose à être. Oser découvrir que je suis espace d'accueil pour le monde ;-) Bref, j'ai apprécié ce livre et je vous le conseille vivement, il pourrait bien sérieusement rafraichir et booster votre pratique de l'acceptation. Je vais me procurer rapidement ses deux autres livres traduits en français.


Présentation de l'éditeur


Pour ne plus souffrir, il faut vivre en totale intimité avec la vie elle-même et accepter tout ce qui apparaît au sein de nos expériences. La liberté authentique ne se trouve pas en fuyant le présent mais en plongeant sans peur et sans réserve dans ses profondeurs cachées. Jeff Foster nous montre ici de manière simple et touchante, dans trois domaines concrets : la souffrance, la relation aux autres, les addictions, comment ne pas s'identifier à nos problèmes, à notre histoire personnelle, à notre ego. Il nous donne des conseils précis pour réconcilier les opposés, nous ramener dans le courant de la vie et dénouer les crises. Jeff Foster démontre que l'éveil spirituel consiste à dire oui profondément, totalement, à la vie.

Biographie de l'auteur



Quelques temps après être devenu jeune diplômé en astrophysique de l'Université de Cambridge, Jeff Foster s'est tourné vers une recherche spirituelle intense. Il a découvert que la libération est déjà présente et que tout ce que nous faisons pour l'atteindre est simplement erroné. Jeff Foster donne aujourd'hui des conférences en Angleterre, Europe, Amérique, etc., sur ce qu'on nomme la " non-dualité " (advaita), mais qu'il préfère appeler l'évidence absolue. Il est l'auteur d'Une absence extraordinaire publié en 2011 aux éditions Almora. Ses livres sont traduits dans de nombreuses langues : italien, allemand, néerlandais, espagnol, etc. Une récente enquête l'a placé 51e parmi les cent personnes les plus influentes spirituellement au monde (Enquête Watkins en 2012).

.

Marquez toujours

.


Mon chouchou, le jeune espagnol Marc Márquez a conclu l’année avec une superbe victoire au Superprestigio DTX samedi soir à Barcelone. Félicitations 

.

Bharatanatyam


.


 Merci Patrick

.

Sonia Wieder Atherton “Little Girl Blue”, de Nina Simone

.


Merci Karl.

.