lundi 31 décembre 2007

L'Arnèche hier...


En vrac... la gardienne du Temple, le petit monsieur, le grand monsieur, les coeurs, la mer, le soleil, le sable... quelle richesse l'Arnèche, quel bonheur !

dimanche 30 décembre 2007

Eye in the sky


Eye In The Sky : NOA
envoyé par saltiel


S'étudier soi même

"Voici une très belle vidéo....Pourquoi s'étudier soi-même, ou comment perdre l'illusion du moi.
Envoyé par Eric .Bonne écoute à tous."




vendredi 28 décembre 2007

Dis leur...

Photo prise aujourd'hui au Jungfraujoch
(alpes suisses), à 3500 mètres d'altitude.


Comment vous dire que je vous aime ?
Comment vous dire combien de vous lire et de vous savoir là me fait du bien ?

Je ne savais quoi vous écrire.
Je ne savais quels mots choisir.

Que pouvais-je vous offrir ?

J’ai levé les yeux vers le ciel et…
Et les montagnes m’ont prise par la main. Elles m’ont dit « Viens ! »

Ça n’était pas plus tard que ce matin. Je les ai suivies. Et tout là-haut, là où la Terre fait l’amour avec le Ciel sur un tapis de glace beau comme un diamant, blanches et pures, à brûle pourpoint, elles m’ont demandé :
« Penses-tu ?
- Oui.
- A quoi penses-tu ?
- A tous mes amis de la Sangha. Je les vois tellement bien d’ici. Je les entends même. Ecoutez… Ils respirent dans mon cœur. »

Alors les montagnes m’ont soufflé : « Va, va et dis-leur ! »

Isabelle

Mon cadeau de Noël...


jeudi 27 décembre 2007

1 semaine déjà !





Voilà déjà 1 semaine que notre petit bonheur est arrivé...
Merci à tous pour vos adorables commentaires... nous avons bien reçu vos messages d'amitié !
Tout va bien ici, plus que bien.
Je suis heureuse, entourée de mes 3 hommes...
Mon accouchement a été un moment incroyable, un véritable cadeau.
Gabin est un petit garçon trés calme, trés beau, si plein du mystère de la Vie...
Ces premiers instants de vie sont tellement magiques, j'ai du mal à trouver les mots...
Je pense bien entendu trés fort à mon papa, loin là-bas en Inde, qui me manque beaucoup...
et une belle pensée aussi à maman qui nous aide avec tendresse.
+ une dédicace spéciale à ma grande soeur qui assure avec le blog (avec votre collaboration à tous !)
A bientôt les amis.

Bab' Aziz

Ce film est disponible en DVD. Il relate l'hitoire du rassemblement de derviches du monde entier et celle du Prince qui contemplait son âme...
Anne





Nobles vérités

Je viens de trouver une vidéo sur le net qui me semble très appropriée pour comprendre, et "se rendre libre" de la souffrance... ERIC



mercredi 26 décembre 2007

Attention virus !


LA MALADIE DU BONHEUR


Attention ! Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse. l'OMB (Organisation Mondiale du Bien-Etre) prévoit que des milliards d'individus seront contaminés dans les dix ans à venir.


Voici les symptômes de cette terrible maladie :


1 - Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que d'agir sous la pression des peurs, idées reçues et conditionnements du passé.

2 - Manque total d'intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et s'intéresser à tout ce qui engendre des conflits.

3 - Perte complète de la capacité à se faire du souci (ceci représente l'un des symptômes les plus graves)
4 - Plaisir constant à apprécier les choses et les êtres tels qu'ils sont, ce qui entraîne la disparition de l'habitude de vouloir changer les autres.

5 - Désir intense de se transformer soi-même pour gérer positivement ses pensées, ses émotions, son corps physique, sa vie matérielle et son environnement afin de développer sans cesse ses potentiels de santé, de créativité et d'amour.

6 - Attaques répétées de sourire, ce sourire qui dit "merci" et donne un sentiment d'unité et d'harmonie avec tout ce qui vit.

7 - Ouverture sans cesse croissante à l'esprit d'enfance, à la simplicité, au rire et à la gaieté.

8 - Moments de plus en plus fréquents de communication consciente avec son âme, ce qui donne un sentiment très agréable de plénitude et de bonheur.

9 - Plaisir de se comporter en guérisseur qui apporte joie et lumière plutôt qu'en critique ou en indifférent

10 - Capacité à vivre seul, en couple, en famille et en société dans la fluidité et l'égalité, sans jouer ni les victimes, ni les bourreaux.

11 - Sentiment de se sentir responsable et heureux d'offrir au monde ses rêves d'un futur abondant, harmonieux et pacifique.

12 - Acceptation totale de sa présence sur terre et volonté de choisir à chaque instant, le beau, le bon, le vrai et le vivant.


Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, la dépendance, les conflits, la maladie et le conformisme, évitez tout contact avec des personnes présentant ces symptômes. Cette maladie est extrêmement contagieuse ! Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible.

Les traitements médicaux peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes mais ne peuvent s'opposer à la progression inéluctable du mal. Aucun vaccin anti-bonheur n'existe.

Comme cette maladie du bonheur provoque une perte de la peur de mourir, qui est l'un des piliers centraux des croyances de la société matérialiste moderne, des troubles sociaux graves risquent de se produire, tels des grèves de l'esprit belliqueux et du besoin d'avoir raison rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, des cercles de partage et de guérison, des crises de fou-rire et des séances de défoulement émotionnel collectives
Alors, je vous en prie, faites suivre , afin que tout le monde soit prévenu et prenne ses dispositions car cette épidémie risque de gagner la planète entière en très peu de temps.

Votre amie contaminée
Colette

lundi 24 décembre 2007

dimanche 23 décembre 2007

Petit Gabin


Semer la graine (5).

"Je recommande vivement le film : LE PREMIER CRI c'est émouvant et on est en plein dans l'enseignement OUI... allez le voir! " Christian.

Pas de yin sans yang...

... "voici une chanson que j'aimerai partager : c'est
Summertime interprété par Ella Fitzgerald et Louis Armstrong, une des
chansons qui me touche le plus. Je la trouve fabuleuse, pleine de
chaleur...à écouter dans un endroit calme et se laisser porter... " Linda alias Lilou


Semer la graine (3)...


Calendrier Lunaire du 23 Décembre 2007...

Jour racine...
Les jours racines sont lorsque la lune passe devant les constellations du Taureau de la Vierge et du Capricorne dites constellations de la terre. Pendant cette période, la lune influe sur le système radiculaire des végétaux, c'est donc la période idéale pour semer, planter, soigner et récolter les légumes à racines et les fleurs à bulbes.
(demain c'est la pleine Lune...)

Semer la graine (2)...

"La graine n'est jamais en danger, souvenez-vous de cela; quel danger peut-il y avoir pour une graine ? Elle est absolument protégée. Mais la plante est toujours en danger, elle est très tendre. La graine est comme une pierre, dure, cachée dans une écorce solide. Mais la plante doit traverser mille et un dangers et toutes les plantes n'atteignent pas la taille qui leur permettrait de s'épanouir en une multitude de fleurs.
Très peu d'êtres humains atteignent le deuxième niveau et bien peu d'entre ceux qui atteignent le deuxième niveau, parviennent au troisième niveau, le niveau des fleurs. Pourquoi n'atteignent-ils pas le troisième niveau, celui des fleurs ? A cause de l'avidité, de l'avarice, ils ne sont pas prêts à partager… à cause de leur manque d'amour.
Il faut du courage pour devenir une plante et il faut de l'amour pour devenir une fleur. La fleur veut dire que l'arbre est en train d'ouvrir son cœur, de libérer son parfum et de donner son âme, déversant son être dans l'existence. Ne restez pas une graine, rassemblez votre courage, le courage de laisser tomber l'ego, de laisser tomber les sécurités, les garanties, le courage d'être vulnérable."



Osho "le tarot de la transformation"... le message est suivi de cette histoire...

Le défi du roi à ses trois fils

Un grand roi avait trois fils et désirait en choisir un pour héritier. C'était très difficile, car tous trois étaient très intelligents et courageux. Lequel devait-il choisir ?
Il interrogea donc un grand sage et le sage proposa une solution...
Le roi rentra chez lui et appela ses trois fils.
Il leur donna à chacun un sac contenant des graines de fleurs et leur dit qu'il allait partir en pèlerinage. "Cela durera quelques années, une, deux ou trois, peut être plus. C'est une sorte de test pour vous. Vous devrez me rendre ces graines lorsque je reviendrai. Celui qui les protégera le mieux sera mon héritier. Et il partit pour son pèlerinage.
Le premier fils les enferma dans un coffre de fer, parce que lorsque son père reviendra, il les lui remettra telles quelles.
Le second se dit: "Si je les enferme comme mon frère, elles mourront et une semence morte n'est plus une semence. Mon père peut me rétorquer: "Je t'avais donné des semences vivantes, elles auraient pu pousser, mais celles-ci sont mortes et ne peuvent plus germer". Aussi il se rendit au marché, vendit les semences et garda l'argent, pensant: "Lorsque mon père reviendra, j'irai au marché acheter de nouvelles semences et lui en rendrai ainsi de meilleures que les premières".
Mais le troisième fils était le meilleur, il alla au jardin et sema les graines partout.
Trois ans plus tard, lorsque le père revint, le premier ouvrit son coffre. Les semences étaient mortes et malodorantes. "Quoi !" s'exclama le père "sont-ce là les graines que je t'ai données ? Elles avaient la possibilité de s'épanouir en fleurs et de répandre leur parfum et ces graines sentent mauvais ! Ce ne sont pas mes graines !"
Il alla chez le deuxième fils qui se précipita au marché, acheta des graines et rentra à la maison pour les présenter à son père; "Voilà les graines". "Ton idée a été meilleure que celle de ton frère dit le père, mais tu n'es pas encore aussi capable que je l'aurais souhaité".
Plein d'espoir mais aussi de crainte, il se rendit chez son troisième fils; "Et toi, qu'as-tu fais ?" Le jeune homme le conduisit au jardin et là, il y avait des millions de plantes en floraison, des millions de fleurs partout, le fils dit: "Voici les semences que tu m'as données. Dès qu'elles seront prêtes à être récoltées je recueillerai les graines et te les rendrai".
"Tu es mon héritier lui dit son père, c'est ainsi qu'il faut se comporter avec les semences".

Semer la graine (1)

Aujourd'hui c'est un jour KAN, semence jaune dans le calendrier Maya...
"Ces jours là sont les bons jours pour planter la graine d'une intention, d'un projet ou d'un rêve. L'accomplissement de n'importe quel rêve commence à partir d'une pensée simple. Respecte tes rêves et tes sentiments les plus profonds. Sème tes intentions dans ta terre fertile..."

vendredi 21 décembre 2007

Une berceuse Mongole toute douce pour Gabin...

Ce film est magnifique... à voir absolument !

Extrait de "L'histoire du chameau qui pleure"
envoyé par Tigpuce





Roulements de tambours...


J'ai l'immense honneur et la Joie de vous annoncer (toute émue ;-)...


la naissance de GABIN !!!


Le petit homme a pointé son nez très tôt dans la nuit d'aujourd'hui...

Tout c'est passé idéalement, toute la petite famille va très bien.

Bienvenue Gabin !


Le prophète

Véronique nous partage de très belles photos prises par Matthieu RICARD
"Sur le toit de monde"... cliquez et allez voir c'est Magnifique...
"Paix et Beauté" nous dit Véronique.
Et le texte est un extrait partagé par Béatrice, en ayant une pensée pour Valérie et son bébé...

"J'offre facilement le livre "le prophète" de Khalil Gibran qui a été pour moi un déclic au début de mon cheminement .... peut-être que beaucoup d'entre nous le connaisse déjà, ce sera un petit rappel et une découverte pour les autres s'ils le souhaitent bien sûr."


Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit, Parlez-nous des Enfants.

Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,

Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier.
Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.

L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie;
Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable.

jeudi 20 décembre 2007

Prière amérindienne

Yannick nous transmet cette magnifique prière, qui comme "par hazard" convient on ne peut mieux après l'article ci dessous... Merci Yannick.



O Père,
Dont j’écoute la voix dans les vents, et dont le souffle donne la vie à tous dans le monde.
Ecoute moi :
Je suis un homme devant Toi, un de tes nombreux enfants.
Je suis petit et faible.
J’ai besoin de Ta force et de Ta sagesse.
Fais que je marche dans la beauté,
Et que mes yeux retiennent la vision des couleurs rouges et pourpres du soleil couchant.
Fais que mes mains respectent les choses que Tu as faites,
Que mes oreilles soient attentives à Ta voix.
Rends moi sage,
Afin que je puisse connaître les choses que Tu as enseignées à mon peuple,
Les leçons que Tu as cachées dans chaque feuille et chaque pierre.
Je recherche la force, Père, de ne pas être supérieur à mes frères,
Mais d’être capable de combattre mon plus grand ennemi : moi-même.
Fais que je sois toujours prêt à venir à Toi avec les mains propres et le regard droit,
Afin que lorsque ma vie s’éteindra, comme le soleil s’éteint au crépuscule,
Mon esprit retourne à Toi sans honte.

Les Indiens Sioux rompent les traités signés avec les Etats-Unis par leurs ancêtres

Publié sur lemonde.fr cet aprés midi... et partagé grâce à Jacques...

Les Indiens Lakotas, véritable nom des Sioux, ont rompu les traités signés par leurs ancêtres avec les Etats-Unis, ont annoncé mercredi 19 décembre des représentants de la tribu.
"Nous ne sommes plus citoyens des Etats-Unis d'Amérique et tous ceux qui vivent dans les régions des cinq Etats que comprend notre territoire sont libres de nous rejoindre", a déclaré leur représentant Russell Means (photo ci contre), lors d'une conférence de presse à Washington. Il a précisé que des passeports et des permis de conduire seraient délivrés à tous les habitants du territoire s'ils renonçaient à leur nationalité américaine.

Les traités signés il y a plus de 150 ans représentent "des mots sans valeur sur du papier sans valeur" et ont été "violés maintes fois afin de voler notre culture, notre terre et nos coutumes", ont indiqué des responsables de la communauté. Des leaders lakotas se sont rendus en délégation dans les ambassades de Bolivie, du Chili, d'Afrique du Sud et du Venezuela et comptent entreprendre une mission diplomatique dans plusieurs pays au cours des prochains mois.
Le territoire lakota se situe dans le nord-ouest des Etats-Unis et comprend notamment les régions du Nebraska, du Dakota du Sud, du Dakota du Nord, du Montana et du Wyoming. Les Lakotas, auxquels appartenaient notamment les grands chefs Sitting Bull et Crazy Horse, ont été la seule tribu à infliger une défaite à l'armée américaine lors de la bataille de Little Big Horn en 1876 dans le Montana.

Dépêche express...



INCROYABLE... je ne savais pas que c'était possible mais iPapy vient de m'appeler d'Inde sur son téléphone portable !!! J'en reviens pas... ça m'a fait un choc de voir son n° s'afficher sur l'écran de mon téléphone...
Pour eux tout va bien, le groupe est en train de faire du shopping avant d'aller à une projection d'un film d'Arnaud Desjardins... je ne sais pas si vous connaissez...
En fait je pense que tant que le bébé de Valérie ne sera pas arrivé, le iPapy il a encore un pied en France... ben oui c'est aussi un papa au p'tit soin !
Donc il venait aux nouvelles... mais non, j'ai eu Valérie au tél. tout à l'heure, le bébé est toujours in utéro !
Voilà, vous savez tout ;-)) ! Bonne journée à tous !

.

Haïkaï d' Edmonde



Fin de mois sans lune
J’enlace un cyprès de mille ans
En pleine tempête



La première neige
Quel bonheur
Visite mon ermitage


Elle embroche les daurades
Dans la fraîcheur des saules
La femme du pêcheur



Matsuo Bashô Moine et poète japonais (1644-1694)
"Cent cinq Haïkaï " (Traduit du japonais)
Editions « La Délirante »

mercredi 19 décembre 2007

Faire vivre la Sangha...

Bonsoir à tous !

Je lis sur Wikipédia que le terme Sangha peut être traduit au sens large par "communauté", qui lui même qualifie ce qui est commun à plusieurs personnes, et le groupe constitué par ce lien...
Effectivement vu le nombre de passages/jour sur ce blog et les commentaires qui y sont laissés ici ou là, je pense que l'on peut parler de SANGHA !

Bien... donc iPapy et Corinne sont maintenant en Inde... et comme à chaque fois qu'ils sont partis iPapy me glisse à l'oreille avant de partir... " si t'as un peu de temps est ce que tu pourrais mettre un post ou deux sur le blog ?"... je sais qu'il glisse le mot aussi à l'oreille de Valérie...
Dans la bouche de mon Cher père, un ou deux ça veut dire au moins un par jour ;-)) !

J'ai à chaque fois pris beaucoup de plaisir à le faire, en toute humilité...
Cette fois ci la configuration est un peu particulière... nous sommes en période de fêtes... J-4 avant le réveillon de Noël... puis la nouvelle année... je ne sais pas quels sont ceux de la Sangha qui continueront à consulter le blog, sachant en plus le boss parti ?

D'autre part Valérie va accoucher d'une minute à l'autre... j'imagine donc que nous serons heureux si elle nous livre un post ou deux ;-))...

J'ai beaucoup d'idées et pleins de choses à partager... mais ce n'est pas mon blog... ma "couleur" pendant quinze jours... c'est un peu trop uni pour ce blog haut en couleurs !

Ma proposition est que ceux qui souhaitent contribuer me fassent parvenir leurs posts par mail julie.bayod@free.fr ... vidéos, textes, créations, citations, thèmes de partage (pour imiter le blog de Vincent...), musiques, méditations, prières,idées, blagues, meilleurs voeux !.... pour qu'ensemble nous alimentions le blog et que vive la SANGHA...
Ce pourrait être j'en suis sûre une grande joie au retour d'iPapy et Corinne... j'aimerais que tous ensemble nous les couvrions de cadeaux... ils le méritent oh combien... je suis toujours bluffée de constater que malgré leurs emplois du temps surchargés, ils sont super généreux dans leurs partages et dans le temps qu'ils consacrent à ce blog qui je l'ai souvent lu dans les commentaires est devenu un "must" pour beaucoup d'entre nous...
Essayez d'exprimer vraiment votre identité dans vos posts, toutes nos "couleurs" constitueront ensemble un mandala d'Amour merveilleux !
Shanti, Shanti, Shanti...

mardi 18 décembre 2007

A l'année prochaine...


Aujourd'hui c'est le grand départ... pour l'Inde cette fois.
Deux semaines à Tiruvannamalaï au pied d'Arunachala, la montagne sacrée.


Bonne fêtes à tous.

A très bientôt...

Kokopelli

Le harcèlement contre l'Association Kokopelli se poursuit: la "Justice" saisit le compte bancaire personnel de Dominique Guillet!
Le grand cirque continue: alors que certains catalogues de semences Français distribuent des variétés potagères en toute illégalité, alors que des centaines de supermarchés vendent à l'automne, en toute illégalité, des tomates et des courges de variétés strictement réservées à "l'usage amateur", la Justice Française a décidé de harceler le président de l'Association Kokopelli.
Au vu des bouleversements climatiques planétaires et du scandale sanitaire et environnemental (dû à des pesticides considérés inoffensifs pendant très longtemps par l'agronomie à la solde de la chimie!) prévalant dans les îles productrices de bananes, l'agriculture française dans la déroute pourrait peut-être se recycler dans la culture de ce fruit tropical et faire de la France une république bananière. Les fondements "éthiques" d'un tel système sont déjà posés...


Idée de Cadeau Semences pour les Fêtes à 22 euros

Certains amis de Kokopelli ont émis le souhait que nous puissions proposer un cadeau fertile moins onéreux que la Promotion Kokopelli avec l'ouvrage à 75 euros. Nous proposons donc un lot de 12 sachets de semences bios à offrir à vos amis et parents, pour les Fêtes de fin d'année, pour un montant de 22 euros, soit 27 euros en collissimo suivi (d'une valeur réelle de 45 euros). Ces 12 sachets présentent une diversité de variétés adaptées à tout jardin familial:

- Côte de bette jaune - Tomate Orange Queen - Concombre Sweet Marketmore - Tomate Rose de Berne - Tournesol Lying's California - Laitue Reine des Glaces - Melon Petit Gris de Rennes - Piment doux Apple - Tomate verte Evergreen - Carotte Nantaise - Potimarron Rouge - Amaranthe Intense Purple

Elle aussi !


La citation du jour 68

De la part de Martine Besse :

" Regardez le mental. C'est très bien dit dans le Paradis perdu de Milton : "Le mental à la place qui est la sienne peut faire du paradis un enfer et de l'enfer un paradis." (...)

(En Inde) après toute discussion ou après toute activité, on prononce Sântih trois fois de suite. Sântih signifie paix.(...) Comment faire pénétrer Sântih dans les trois aspects de l'homme, c'est-à-dire dans son intelligence, dans
ses émotions et dans ses actions ? "

Swami Prajnânpad, Ceci, ici, à présent , la seule réalité éd. Accarias
L'originel pp 322-323

lundi 17 décembre 2007

Sur le vif !



Merci Simone, superbes photos

HOGGAR : TÉMOIGNAGE DE SYLVIE

Le voyage en Inde est imminent
Avant de partir, j’ai envie de témoigner.
Le déclencheur : l’article de Bhakti sur le silence publié samedi par Julie.

Au retour du Hoggar, il y a 6 semaines, l’état de calme, de ralentissement, de silence s’est prolongé.

J’ai observé, respecté, vécu ce qui se présentait.
Le centre ville, en dépit du bruit, n’était pas bruyant.
L’activité active, mais non trépidante,
Témoigner me semblait « décalé ».
L’excitation, les attentes, le désir de contacts ont laissé place à plus de justesse et de centration,
sans questions, sans exigences.
Etonnant, nouveau!

Belle surprise, précieux présent.

La marche, le silence, l’espace, les nuits, la disponibilité, les rencontres,
tout a été (et est) invitation à aller à l’essentiel, opportunité pour faire le vide.

le désert a fait son œuvre.
Il a usé quelques couches.


Tout m’a conduit ici.
Ce qui m’a décidé : la proposition du silence.
Un « rendez-vous !» impérieux auquel je me suis… “rendue”.


La préparation, à Notre Dame des Neiges a été un moment important :
l’occasion de rencontrer mes compagnons, de merveilleux êtres que je salue.


Cette préparation a permis de formuler l’intention.

J’ai expérimenté, testé ce qui différencie l’intention (ouverture à des possibles, insoupçonnables, inimaginables),
de l’attente (programmes, anticipations, scénarios).

Et ça a commencé fort.
Par la parole du chauffeur de la jeep qui nous a accueilli à l’aéroport :

« en marchant dans le désert, vos pensées vont tomber dans vos chaussures… ».
ça tombait bien, j’avais pris mes grosses chaussures de randonnée, et,.. ça a marché...

Et cela a continué à chaque moment :

Le précieux cercle, chaque matin, au départ, avec « le mot, la consigne, l’intention, l’esprit… » offerts par Corinne et Alain :


le 1er jour : « Entrez dans le désert. La porte : le Silence ! ».


Expérience du Rythme
La file des pèlerins silencieux se met en marche.

J’écoute mon propre rythme, le rythme de l’être qui me précède, celui de l’être qui me suit.
J’entends les décalages, les moments d’unisson, mon envie que tout marche comme j’en ai envie, à l’unisson…
Au fur et à mesure des jours, j’ai laissé tomber cette envie “dans mes chaussures !”,
et c’est le rythme de la Vie qui s’est imposé :
les battements du cœur, l’inspir/expir, le « pas à pas » et le respect du rythme de chacun.


Le 2ème jour : « Confiance. Expérimentez la confiance sous toutes ses formes ».

Expérience de la Simplicité.
Cette proposition me permet de lâcher prise.
Je m’autorise à simplement marcher, « tout simplement » marcher !.

Extraordinaire découverte.
Je croyais marcher jusqu’à présent, mais j’avançais avec ma tête, je ne marchais pas avec mes pieds.
Quel confort, quelle liberté !

Débrancher le mental est facilité par notre guide Entayent.
M’appliquer à poser mon pas dans son pas, exactement, à son rythme, apparente lenteur, mais nous avançons très régulièrement. C’est léger, facile.
Merci Entayent.
Spontanément, les membres du groupe se relaient pour permettre à chacun d’emboîter le pas d’Entayent.
Petit à petit, ce rythme, ce pas, cette marche, cette démarche se sont imprimés grâce à l’imitation fidèle du guide.



Le 3ème jour : « Eliminez le vieux (!). Faire du neuf. Vivre le nouveau ».

Expérience du Sacré
Magnifique journée de marche dans un défilé.
Entayent nous fait découvrir les points d’eau, la source cachée dans le désert.

Il avance lentement avec respect.
Il parle à voix basse.
Et puis, il lève la tête, lève les yeux.

Son regard est emprunt d’amour.
Il caresse
la montagne et le ciel.
Il relève le bas de sa gandoura et repart, lentement.
Je suis là, juste, derrière lui.
Je sens du Sacré dans ce regard, ce pas.
M’est communiquée cette dignité,
M’est transmise cette noblesse,
Il marche en Terre Sainte.
A partir de ce moment, je n’ai plus foulé le sol.

J’ai marché en contactant la Terre-Mère.


Le 4ème jour : « Faire Silence ».

Expérience de la Justesse
Après cette entrée dans le désert, tout était pour moi sensible, subtil et sacré.
A l’arrêt, le besoin d’échanges et de convivialité se faisait sentir.
Ce précieux “rendez-vous” avec le silence n’était pas complètement honoré.
Je sentais ma propre dispersion et ma difficulté à faire silence si cette règle
n’était pas respectée.
J’ai manifesté mon besoin. J’ai effectué cette demande.
Merci, merci, merci mes très chers compagnons pour votre accueil et votre respect.


Et, pas après pas, jour après jour, se sont présentés :
  • les nuits à la belle étoile, nuits fortes de la pleine lune,
  • les repas, que dis-je les agapes!,
  • l’odeur des chameaux,
  • l’attention, la vigilance des Touaregs,
  • les partages du soir,
  • l’expérience de “la décapitation” et de la dé-limitation: révélation!
  • l’oasis : “bienvenue au paradis” et le bain des femmes,
  • la descente des chaos,
  • et..., le scorpion sur mon drap le dernier jour,...

Et,
  • Gérard, le Prince du désert,
  • le dévouement-dévotion de Jean-Pierre,
  • le sourire de Simone,
  • le courage de Jacques,
  • la détermination de Claude,
  • les attentions de Bernard,
  • la délicatesse de François,
  • la présence de Stéphanie,
  • l’amour de Mati,
  • l’esprit de recherche de Vincent,
  • l’humanité d’Alain,
  • l’accompagnement de Corinne.

Gratitude et Amour à vous.

Pour les fêtes


USB Wine, telechargez vos vins en direct des domaines !
envoyé par zs2creative

Merci Jean-Baptiste, c'est génial et surtout j'ai bien vérifié le UBB Wine est compatible PC et Mac.

L'Ours polaire et le chien

Voici une fable que La Fontaine n'a pas écrite...mais les images du photographe parlent d'elles mêmes... Cela se passe dans la Baie d'Hutson...
Merci à Djamila qui nous les a envoyées







C'est super les histoires qui nous surprennent ... Et puis j'adore celles qui semblent mal parties et qui finissent bien !!

La citation du jour 67

De la part de Jean-Claude Gautier (le motard Celte):

voici le texte qui est affiché dans mon espace bureau
par contre la source je ne l'ai plus mais je reviens toujours a lui :

Prendre les démons pour des démons voila le danger !
les savoir vains voila le chemin !
les comprendre " tels qu'ils sont " voila la délivrance
!
les connaitre comme père et mère voila leur fin!
les admettre comme créations de l'esprit et ils se changent en ornements !
ces usages ainsi connus le TOUT est libéré!

ps: amha c'est tibétain ou plus précisément d'origine dzogchen



dimanche 16 décembre 2007

Alexandra David Neel

Merci Jean-Marc de nous avoir signalé ce petit trésor avec la voix d'Arnaud en prime.


Animaux

Marché du dimanche

Pour GuYom

Spéciale dédicace en ce dimanche matin à mon très cher gendre GuYom qui se prépare sereinement à vivre une des plus belles expériences qu'un homme puisse vivre : aider très activement sa femme à accoucher. Je t'envie Guyom et je suis si heureux pour vous.




samedi 15 décembre 2007

Googlepédia ?


iPod Touch



Et oui iPapy, tu ne rêves pas...
Il s'agit bien de ton petit-fils et de ton gendre tenant entre leurs mains le fabuleux iPod Touch !!!!
Ca fait rêver, hein ?


Pour les "moldus" qui ne connaitraient pas cette merveille : iPod touch intègre la même technologie d'écran multitouche qu'iPhone. Zoomez sur une photo en écartant vos deux doigts. Parcourez vos chansons et vos vidéos d'un simple mouvement de l'index. Faites défiler votre bibliothèque par pochette d'album avec la fonction Cover Flow. Naviguez sur le web à l'aide de Safari et regardez des vidéos YouTube sur le premier iPod avec Wi-Fi intégré. Magnifique écran panoramique de 3,5 pouces. Regardez vos films, vos émissions TV et vos photos prendre vie grâce à l'écran aux couleurs vives de 320 x 480 pixels. Téléchargement direct de musique depuis iTunes. Visitez l'iTunes Wi-Fi Music Store à partir de n'importe quel point d'accès Wi-Fi. Naviguez ou effectuez une recherche pour trouver le morceau de musique souhaité, écoutez-en un extrait et achetez-le d'une simple pression du doigt.
Bon à savoir aussi : l'écran est inrayable. On peut s'y acharner avec ses clés et aucune trace !
Peut-être une nouvelle idée pour votre lettre au Père Noël ?

Le grand Michel Petrucciani

Du beau, du tendre et du violent !

Silence

A partager, un texte de Bhakti, trouvé sur le blog de Marion et disponible sur le site sagesse amérindienne...



"Nous avons perdu le silence. Et avec lui, le vide, le courage du chaos, de l'insondable. C'est dans le Silence que le Grand Mystère a pris forme. Avant Tout, il y eut le silence….Il est le germe fécond de toute création.

Les traditions amérindiennes placent le silence au Nord sur la Roue de Médecine. Le Nord, là où logent l’hiver, la Sagesse et l’introspection. Ils sont intimement liés….

Dans les sociétés primitives des peuples autochtones, le silence était partie intégrante de toute la société. Et même davantage : le fondement de tous les échanges.

On raconte que le langage des signes a perduré chez plusieurs nations non pas comme outil de traduction ou de chasse, mais plutôt pour respecter tous les êtres vivants qui sont dérangés par notre « tapage » humain et aussi pour développer encore et encore la faculté d’observation.

Dans de telles sociétés, le silence était une manière de laisser être, une règle de non-intervention et l’absence d’explication.

La base du système d’enseignement consistait à laisser les enfants observer et ressentir des impressions pour qu’ils en tirent eux-mêmes leurs propres leçons. Éduquer n’était pas le fait de transmettre des idées mais plutôt de favoriser le contact avec le monde spirituel.

Toute l’enfance en était imprégnée. Le passage à l'âge adulte ne se faisait d'ailleurs jamais sans le rituel sacré de la quête de vision. Cette dernière, une retraite de jeûne, de prière, de solitude et de silence de plusieurs jours révélait la voie de chaque être.

On retrouve partout cette quête de vision et elle se pratique encore . Dans cette quête, le silence y est une attention aux signes, car tout peut nous révéler une vérité sur nous-mêmes et sur le monde dont nous faisons partie.

Si vous avez des amis amérindiens, vous vous êtes certainement étonné ou heurté à leur silence; dans un groupe qui bavarde, ils sont toujours en retrait, observant et n’intervenant que parcimonieusement. Ils ne vous couperont jamais la parole. Ce que nous serions tentés de considérer comme une déficience ou inaptitude à communiquer recèle plutôt une grande sagesse. Le silence est tout à la fois la manifestation du respect qu’ils portent aux êtres, réceptivité et grande attention à tous les signes qu’ils perçoivent, disponibilité aux mystères de la Vie.

Peut-être est-ce délibérément que notre société ultra-moderne a banni le silence.Dans nos maisons, il n’est plus possible, la radio et la télévision sont les plus infâmes kidnappeurs de silence. Et s’il arrive qu’ils se taisent, le silence ne s’y trouve déjà plus ; ce sont les bruits des appareils de chauffage, des voisins, des ordinateurs, des cadrans, du réfrigérateur, les innombrables sonneries qui nous l’ont volé.

Alors il faut sortir à l’extérieur. Mais là, les automobiles, un camion qui recule, les gens qui parlent, les travaux de réfection, le voisin qui gratte son escalier l’ont fait fuir. D’ailleurs, on ne connaît pratiquement plus le silence, quelques rares personnes l’approchent encore, en pleine forêt ou en pleine mer, en hiver ou en méditation. Il est devenu tellement rare!

Si rare qu’il effraie souvent lorsqu’il se présente. Combien de personnes paniquent littéralement dans le silence, la solitude, le vide? On allume la télé dès le réveil, on installe les écouteurs sur les oreilles si on va faire du vélo à la campagne et la radio se retrouve dans les bagages de vacances. Et surtout, surtout, on parle. On parle de tout, de balivernes, on médit pour simplement émettre des sons, pour occuper l'espace, réduire notre sentiment d’inconfort et pour soulager nos cerveaux en survoltage.

C'est pourtant au cœur du silence qu’il faut plonger quand tout est à repenser, dans les moments charnière de notre vie. Pour pouvoir recréer, ou simplement défaire ce qui doit l'être, nous devons passer par ce point zéro. Certains font alors une retraite, d'autres de la méditation , d'autres encore se réfugient dans un chalet retiré. Dans les moments graves de notre vie, les difficiles surtout, nous sentons tous l'urgence du silence.

Mais pourquoi attendre d'y être forcé par des circonstances extérieures qui ne nous laissent alors que peu de choix. Comme toute "médecine" préventive, le silence est absolument essentiel à notre équilibre mental et physique. Il nous aide à nous retrouver, comprendre notre réalité et offre la distance nécessaire à nos prises de décision. Comme une cure de santé, une cure de silence est porteuse de mieux être. Il est le précieux point de départ pour y voir clair et ainsi remanier nos vies. Il nous permet de nous rencontrer face à face et d'affronter avec courage tout ce qui se tapit dans notre tapage quotidien. Il n'est certes pas facile de faire tomber les fausses représentations que nous nous donnons de nous-même, mais notre liberté s'acquiert à ce prix. Sur la route de l’intégrité et de l’authenticité, Il nous faut retrouver l'habitude du silence.

La direction? Sortie côté jardin, côté forêt, fleuve, mer, désert… Saisir toutes les occasions et tous les prétextes pour sortir du bruit, du tumulte de la ville et de nos maisons micro-in-ondées… et pour nous taire.

Avec une économie de gestes , abordons la Nature comme un temple sacré. La Nature, c’est tellement plus qu’une somme d’arbres, de plantes, d’animaux et de phénomènes . Un de ses grands bienfaits, pratiquement ignoré, c'est qu'elle nous livre les messages que le Grand Mystère, ou nos guides, ou les anges, ou Dieu, selon nos croyances, veulent nous signifier.

Quand la Nature semble toute tendue, en attente, comme une mère dont l’accouchement commence, alors, dans cet espace ténu et fragile où tout est possible nous approchons le fertile silence.Et les êtres capables de silence en sont transformés. Ils deviennent libres-penseurs, artistes créateurs de leur propre vie, critiques et paradoxalement plus humains.

Car ils voient , dans ce miroir du vide, au-delà de l’apparence des événements et y atteignent, pour beaucoup d’entre eux, le non-jugement et même la compassion."

vendredi 14 décembre 2007

jeudi 13 décembre 2007

20 ans...


Il n'aime pas se faire prendre en photo, du coup je n'en ai pas beaucoup.
Celle-ci date de cet été.
20 ans... Bon anniversaire, Simon. Sois heureux.

Une affaire d'hommes

Et quant à moi, j'avais dans ma botte de pré-Noël; l'encyclopédie imbécile de la moto : abrégé d'utilisation à l'usage du motocycliste débutant Editions  Vents d'Ouest.
Je peux déjà vous dire, c'est une encyclo qui déménage grave....

Pré-Noël

Livraison réussie d'un magnifique bus jaune de ramassage scolaire Québécois,
ce soir à Bordeaux.
La surprise et le succés étaient garantis.
N'est-ce pas Joseph?