mardi 31 décembre 2013

Mali Blues, Je chanterai pour toi, le film..

.




Extrait du film Mali Blues.

Boubacar Traoré et Kélétigui Diabaté.

Boubacar dit Kar-Kar est le grand chanteur et musicien malien que Lieve Joris a renconté dans les années 90. Elle raconte magnifiquement cette rencontre dans le livre Mali Blues.

.

lundi 30 décembre 2013

Mali Blues, le livre

.



Comme toujours, j'ai aimé la façon dont Lieve Joris parle de l'Afrique. Son écriture est simple, ouverte. Et elle sait rendre compte de la différence et de la complexité de la mentalité et de l'histoire des pays où elle vit. Ici elle est au Mali et en Mauritanie. Voici ce que dit l'éditeur au dos du livre : 
"A l'occasion de la sortie du film de Jacques Sarasin Je chanterai pour toi, dont le portrait de Boubacar Traoré constitue la matrice, cette nouvelle parution de Mali blues permet de redécouvrir l'étonnante figure du chanteur malien. Un voyage dans les contrastes les plus contemporains de l'Afrique, du Sénégal à la Mauritanie et au Mali, où Lieve Joris nous invite à rencontrer des personnages émouvants, contradictoires, en qui semblent singulièrement s'exprimer l'attachement aux origines, l'expérience de la modernité et le désenchantement à l'égard de tout modèle."

.

dimanche 29 décembre 2013

Matthieu Ricard parle de son livre : plaidoyer pour l'altruisme

.


Interview réalisée pal les éditions NiL.

.


samedi 28 décembre 2013

Happy

.


JFL encore...


.

vendredi 27 décembre 2013

Mandela : un long chemin vers la liberté

.


 Le chemin d'un homme vers la liberté, la liberté politique de son peuple bien sûr, mais aussi la liberté intime qui fait sortir de l'engrenage de la colère et de la vengeance. Moment magnifique que cette allocution télévisée où Mandela alors que les townships sont à feu et à sang ose parler de la paix et du pardon comme de la seule issue possible. Son message s'appuie sur son expérience : 27 années de prison. Je ne me souviens plus des mots exacts mais le sens est clair : si j'ai pu le faire, alors vous pouvez vous aussi.
C'est un film simple, classique, au service de son sujet. J'ai lu des critiques de cinéphiles qui lui reprochent un manque d'originalité ou de style. J'ai plutôt senti un manque d'ego de réalisateur et une grand honnêteté. Anant Singh le producteur a reçu de Mandela dès 1996 le droit d'adaptation de son récit autobiographique "Un long chemin vers la liberté", plusieurs réalisateurs ont été pressentis et c'est finalement Justin Chadwick qui a réalisé le film.
Les acteurs Idris Elba et Naomie Harris sont très habités. Nous sommes ressortis le coeur léger et ouvert, pleins d'espoir en la possibilité de l'homme de se transformer.

Voici la bande annonce : 


.

Kiran Alhuwia / Tinariwen : Mustt Mustt

.


Une chanteuse indienne et un groupe touareg...
Superbe !

 .

jeudi 26 décembre 2013

mercredi 25 décembre 2013



.



JOYEUX NOËL !!

.

mardi 24 décembre 2013

lundi 23 décembre 2013

Dio vi salvi Regina

.


Magnifique mais jamais aussi beau et émouvant 
que celui chanté par Farah un certain 23 novembre 2013...


.


dimanche 22 décembre 2013

samedi 21 décembre 2013

Tico Tico Fortissimo...

.


Johannes aux manettes....
On pourrait inventer un libellé bonne humeur, non ?

.

vendredi 20 décembre 2013

La sobriété selon Pierre Rabhi

.


Important ce rappel au moment des Fêtes qui peuvent, dans notre société, 
vite tourner à une fête de la consommation.

Merci JFL

.

Caetano Veloso, Maria Gadú - Trem Das Onze

.


Merci Sandrine M

.

jeudi 19 décembre 2013

Notre Père

.


Une musique sublime : chaque voix amène sa couleur 
et le choeur donne à entendre le coeur unique 
qui s'élève vers NOTRE Père.

Merci Jean-François.


.

mercredi 18 décembre 2013

La présence pure

.



" J'écris dans l'espérance de découvrir quelques phrases, juste quelques phrases, seulement quelques phrases qui soient assez claires et honnêtes pour briller autant qu'une petite feuille d'arbre vernie par la lumière et brassée par le vent"

Christian Bobin

.

Pie Jesu : Philippe Jaroussky

.


Un des airs du Requiem de Fauré que j'aime le plus.
Et Philippe Jaroussky est un contre ténor exceptionnel.
Une très grande pureté dans sa voix.

.

mardi 17 décembre 2013

Plaidoyer pour l'altruisme de Matthieu Ricard


.



Je viens de terminer la lecture de ce livre impressionnant et éclairant. Matthieu Ricard met en lumière le lien entre la dérive de nos sociétés et le présupposé que la nature de l'homme est profondément égoïste. Il démontre, enquêtes scientifiques à l'appui, la fausseté de ce présupposé et les ravages qu'il a engendrés. Il étudie et rassemble toutes les disciplines, philosophie, psychologie, ethnologie, éthologie, écologie, politique, économie. Sa vision large met en perspective nos représentations de ce qu'est l'être humain et les systèmes qui sont mis en place à partir de ces représentations. Il n'élude ni les dérives effrayantes de ces systèmes - le chapitre sur Monsanto ou les filières de la viande sont hallucinants - ni les innovations altruistes dont les médias parlent peu. Reconnaître la nature profondément altruiste de l'être humain, permettre par des mesures concrètes de la développer, n'est pas une utopie de doux rêveurs mais une vision réaliste de notre avenir. Notre avenir en tant qu'espèce et notre avenir en tant qu'individus à la recherche du bonheur. 
Ce livre est l'exemple même de ce qu'il promeut : ce qu'il advient lorsque l'intelligence humaine se met au service du coeur. Tout simplement, la plus haute possibilité de l'être humain.

Un extrait :

"«  Il y a deux problèmes que l'économie de marché et l’égoïsme individualiste ne pourront jamais résoudre, celui des biens communs et celui de la pauvreté au milieu de l'abondance. Pour ce faire nous avons besoin de la sollicitude (care en anglais) et de l'altruisme. » Telle est l'opinion exprimée par Dennis Snower, professeur d'économie à Kiel et fondateur du Global Economic Symposium (GES) qui s'est tenu à Rio de Janeiro en octobre 2012 et auquel il m'avait invité en compagnie de la neuroscientifique Tania Singer.
Faire une telle déclaration dans un discours d'ouverture, devant un parterre de quelque six cents financiers, hommes d'État, entrepreneurs sociaux et journalistes, demandait une certaine audace. En effet, pour les économistes classiques, il est incongru de parler de motivation ( autre que l’intérêt personnel ), d'émotions ( bien qu'elles interviennent dans toutes nos décisions ) et, à plus forte raison, d'altruisme et de solidarité. Nous l'avons vu : l'économie n'est pas censée utiliser un autre langage que celui de la raison. Dennis Snower était donc passablement soucieux avant de prononcer son discours, comme il l'était de consacrer trois séances plénières à une neuroscientifique qui allait parler de l'empathie, et, pis encore, à un moine bouddhiste qui allait expliquer qu'altruisme et bonheur étant indissociables, le concept qui répond le plus efficacement aux défis de notre temps est donc l'altruisme.
À son grand soulagement, les choses se passèrent fort bien et, trois jours plus tard, lorsque les participants durent voter pour dix propositions que le GES devait s'efforcer de soutenir, deux de nos projets furent retenus. Il s'agissait de celui des « gymnases mentaux de l'altruisme » destinés à cultiver l’altruisme au sein des entreprises, ainsi que celui de l'entraînement à la compassion dès l'école maternelle, un programme de recherche mené par le psychologue et neurobiologiste Richard Davidson à Madison avec un succès étonnant, et que j'avais présenté à cette occasion. 0 notre grand étonnement, ce dernier projet fut adopté comme projet n°1. Dennis Snower avait réussi son pari : les participants s'étaient ouverts à sa vision des choses. "
p 654-55

.




lundi 16 décembre 2013

Three Metre Day


.


Une découverte de Jean-François

.

Lisa Hannigan


.


Pour commencer la semaine dans la bonne humeur
Merci  Karl 


..

La citation du lundi



.


"Là où croît le terrible, vois aussi ce qui sauve. "

Hubert Reeves


Allez donc voir son site :




dimanche 15 décembre 2013

samedi 14 décembre 2013

Bach avec Hélène




Alain-René

.

Claire Nouvian


.

Folie, folie

.

vendredi 13 décembre 2013

The Lunch Box


.




Irrfan Khan




Nimrat Kaur

Nous avions présenté la bande annonce de ce film le 23 septembre alors que nous étions en Inde. 
Nous sommes allés le voir cet après midi  et nous n'avons pas été déçus. 
Un beau film d'amour servi par des acteurs magnifiques. 
Allez-y....

.

26 ans

.


Un bel anniversaire à toi Simon...

.

Bach par Alexandre Tharaud

.


Quelle merveille !
Merci Alain-René.

.


jeudi 12 décembre 2013

Décroissance

.


Très pédagogique.
 Ou comment démontrer de façon claire et non émotionnelle 
que la décroissance n'est pas une option 
mais LA seule possibilité de continuer à vivre sur cette terre.

À diffuser absolument.

Merci Alain-René.

.

mercredi 11 décembre 2013

Melanie De Biasio


.


Merci Aurélie pour cette belle découverte.

.

mardi 10 décembre 2013

Hommage à Nelson Mandela


.
Voici un texte de Marianne Williamson cité par Nelson Mandela dans son discours d'investiture.
 Que l'hommage qui lui est rendu aujourd'hui en Afrique du Sud soit l'occasion pour chacun de vraiment entendre du fond de son coeur, l'immense encouragement que nous donne cet homme à laisser émerger notre puissance pour le bien de tous.



"Notre peur la plus profonde n'est pas d'être incapable. Notre peur la plus 
profonde est d'être puissant au-delà de toute mesure. C'est notre lumière, 
pas notre ombre qui nous effraie le plus. Nous nous demandons : "Qui 
suis-je pour être brillant, magnifique, talentueux et fabuleux ?" En fait, qui 
êtes-vous pour ne pas l'être ? Vous êtes un enfant de Dieu. Jouer petit ne 
rend pas service au monde. Il n'y a rien de sage à rétrécir pour que les 
autres ne se sentent pas en danger, à cause de vous. Nous sommes nés 
pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est au-dedans de nous. Elle 
n'est pas seulement dans certains d'entre nous, elle est en chacun. Et en 
laissant notre lumière briller, nous donnons aux autres la permission d'en 
faire autant. Lorsque nous sommes libérés de notre propre peur, notre 
présence libère automatiquement les autres."
 Nelson Mandela





Merci Acouphène.
.


lundi 9 décembre 2013

Chaos



.





" Il faut porter en soi
un chaos suffisant
pour pouvoir
mettre au monde
une étoile dansante."

Friedrich Nietzsche
cité ce WE par Marie-Thérése Bal-Craquin

.

Un simple pétale de rose


.


Merci mon ami

.

samedi 7 décembre 2013

Poème de Ramana Maharshi

.



Un jour j'entendis dire ton nom
c'en fut fait
déjà tu m'avais enlevée
Arunâchala !
Tu m'appelas, je suis venue,
maintenant fais ce que dois !
Hors de chez moi tu m'attiras,
puis te glissant dedans mon coeur,
tu le fis passer dans le tien...
Lorsqu'en fuyant je vins à toi,
je te trouvais debout, entièrement nu,
vêtu d'espace
De mon vêtement tu me dépouillas
et m'exposas toute nue,
vêtue de ton seul amour.
Cesse de me décevoir
situ ne m'étreins
j'en mourrai.
Mon corps est dans la chambre secrète,
mon coeur le lit nuptial;
étendons nous ensemble,
Arunâchala...
Il me souriait,
enveloppé de grâce et de splendeur,
lorsque de loin je m'avançais;
mais lorsque je fus proche, 
et que je m'élançai,
il ne bougea pas :
il se tenait immobile,
fixé en soi,
au fond de moi...
J'étais venue pour me nourrir de toi,
et c'est toi qui me dévoras.
oui tu es connu pour dévorer
ceux qui se donnent à toi.
Ah, qui pourra jamais
échapper à ton étreinte ?
Entrant chez moi pour m'attirer à toi,
tu me gardas prisonnière
dans la caverne de ton coeur.
Est-ce pour toi, ou bien pour moi
que tu m'arrachas ainsi à moi ?
Si maintenant tu me délaisses,
n'as-tu pas honte ?
Comme l'aimant attire le fer,
le magnétise et le retient,
inexorablement, ainsi fis-tu de moi.
Sans mot tu me dis : ne dis plus rien,
sans bouger, sans rien faire,
endormie dans la joie,
mon sort, qui saurait le dire,
Arunâchala ?


Extrait de "La guirlande nuptiale" de Sri Ramana Maharshi,
 traduction libre du texte anglais.
Cité par le Père Le Saux in Souvenirs d'Arunâchala p 46

.



vendredi 6 décembre 2013

Constellations Familiales

.


Première journée aujourd'hui, plus didactique.
Nous serons nombreux ce WE à retrouver les liens qui libèrent !

.

jeudi 5 décembre 2013

The sage - Chico Hamilton


.


Il vient de mourir, à 92 ans...  
On aurait pu le croire indestructible, derrière sa vieille Gretsch,servant une musique sans limite qu'on appelle "jazz".   
Il était aussi un compositeur atypique.
Jean-François

mercredi 4 décembre 2013

23 ans

.


Un très bel anniversaire à toi Mathilde !

.

Agnès Obel

.


Merci Sandrine M

.




mardi 3 décembre 2013

" Car JE est un autre"

.



"Aucun homme ne peut voir directement son propre visage. Mon propre visage qui, je n'en doute pas, est réel, m'est, sans médiation, à moi-même invisible. Il y a là de quoi méditer en profondeur : je ne peux nullement voir, dans mon corps, la part qui est le plus moi-même, celle montrant qui je suis. Je ne peux jamais la découvrir que reflétée soit par une surface miroitante, soit par tout autre procédé. Oh! ce reflet mérite grande estime, et grande attention. La psychologie génétique, nous le savons, apprend que c'est grâce à son image spéculaire, à son image dans le miroir, que le petit enfant prend conscience de son humanité et de son individualité. Mais autre l'enfant, autre son image! Autre la réalité, autre son reflet ! Confondre les deux est la faute, le péché, le drame de Narcisse. Or, le mythe précise qu'il en meurt. Il faut entendre cela.
"Je suis moi", "Je suis mon âme", "je suis ma personne", sont des affirmations exprimant la même fatale erreur. Arthur Rimbaud, dont le génie se manifesta avec une précocité incroyable avait déjà bien aperçu ce piège dès l'âge de dix-sept ans, lui qui écrivit, en une phrase lapidaire dont les cinq mots apprennent plus sur la nature profonde et essentielle de l'homme que tous les traités de psychologie réunis :

" Car JE est un autre"


Michel Fromaget  "L'homme tridimensionnel"  page 102  Question de n° 106   Albin Michel


.

lundi 2 décembre 2013

Merci

.



Sabine me dit qu'elle a reçu plusieurs commandes de son film de la part de fidèles du blog.
Merci à vous. 
Ce film est une belle rencontre, une grande inspiration pour notre pratique 
 et il permet de soutenir un magnifique projet.

.