mercredi 5 juillet 2017

M, N et Q

.



.

5 commentaires:

j-p gepetto a dit…

J'aime la lettre S, pas pour la spiritualité, mais pour la Saveur du chocolat et d'autres nourritures!!!
JP Gepetto

Sandrine Daubrée a dit…

Et moi je réhabilite le N, comme noisette, qui est le plus joli mot que je connaisse...
"Trois noisettes dans le bois
Tout au bout d'une brindille..."
Un poème appris à l'école primaire je crois, qui me laisse une saveur magique inaltérable...
Mystère de la langue! ;-)
Belle journée les amis

Sandrine Daubrée a dit…

Ah oui, le vers d'après m'est revenu :
"Qui dansaient la capucine..."
Merveilleuse évocation...
Quelqu'un connaîtrait ce poème?

Corinne a dit…


Chère Sandrine :
J'ai trouvé la poésie...Merci Google !

http://www.ec-vilar.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article688

Anonyme a dit…

Le C démonstratif, le Y antique, le G possessif, le J flémmard, le A satisfait, le D appliqué et son frère le D joueur, le E hésitant, le U toujours partant, le K si particulier, ce bon R des montagnes, celui des campagnes et X … cet inconnu.

Mais surtout… avez-vous remarqué qu'il n'y aurait pas de T sans O ?
D'ailleurs sans O, il n'y aurait pas grand chose ici-bas… et encore moins d'O2,
puisqu'il en faut deux !

Hmm, tout serait-il dans le cercle… ? :-)

Bruno - 21