jeudi 6 novembre 2014

Inde du Nord 2014 : témoignage de Lorette


.



Les yeux ouverts.

C'était la première fois que je mettais les pieds en Inde. Plusieurs années d'hésitations, c'est fait, j'y suis allée avec la ferme intention de ne rien manquer, de me laisser imprégner de tout ce qu'il y aurait à vivre et je suis revenue. Comment dire cette expérience unique où je me suis sentie tellement vivante. J'ai vibré avec l'Inde, je le suis laissée couler dans son flot, tous les sens en éveil, l’ouïe, la vue, l'odorat. Je n'en suis pas revenue indemne.



Un voyage empli de contrastes si forts : l'incroyable bruit des rues, les chants, les instruments de musique, les pujas, et le silence des méditations, l'agitation de Old Delhi, le calme chez Tenzin Palmö, la lumière - ah la lumière en Inde! -et l'obscurité de la salle de méditation chez Chandra Swami à 4h30 le matin ! La beauté des lieux sacrés, la poussière, la misère de certaines rues de Old Delhi, le Dargha de Nizzamuddin couvert d'or et la pauvreté des enfants vivants sous les ponts, les visites imprévues d'araignées et de souris, (notre karma commun Jenny ?)et le chant des oiseaux, l'arc-en-ciel sur le temple de DGL, Mac LeodGanj et le magnifique hôtel avec son improbable arrivée sur un petit chemin pentu et caillouteux, le reportage clandestin sur le sort des Tibétains au Tibet, le magnifique chant de Noëlle au Kirtan du soir, le partage à l'école de Chandra Swami, les trains de nuit (Pathankot -Dehradun inoubliable!). Le tchaï et le ginger-lemon-honey (un délice adopté dans mon quotidien), la promenade dans les rizières, jusqu'au dernier soir cet incroyable Qawali dans Old Delhi, de plus en plus serrés les uns contre les autres au fur et à mesure que la nuit nous enveloppait.



Mais surtout : nous étions 10. Dix femmes ensemble pour ce voyage. Jour après jour, le groupe a pris corps. Nous nous sommes écoutées, consolées, nous avons beaucoup ri et pleuré. Nous avons partagé nos peurs, nos souffrances, nos joies, nos colères, nos chagrins avec sincérité et franchise. Les moments d'insouciance et de légèreté ont eu leur place aussi.

Résumer ce voyage me semble une tâche impossible tant chaque jour a été riche de par le groupe, les lieux, les rencontres. L'inoubliable entretien avec Jetsunma si vivante. Elle nous a montré le chemin, un chemin fait de fierté et de dignité de notre essence féminine, gravé dans mon cœur à jamais. Mais aussi les rencontres quotidiennes avec Chandra Swami, ses réponses percutantes, son rire, les rendez-vous quotidiens avec soi durant les heures de méditation. J'ai aimé l'obscurité et la pénombre propice au calme. J'y suis allée comme on rend visite à une amie.

Me revoilà dans mon quotidien mais le chemin est moins encombré, plus clair, plus large et plus léger. Ce fût le voyage le plus riche, le plus intense et le plus vibrant que j'ai eu à vivre. Merci la vie, merci Arnaud, tu m'as façonnée amoureuse de la vie, merci Corinne, merci à vous toutes chères compagnes de voyage, sans oublier ce cher Sadat si attentif, attentionné et amusé par notre groupe.

Lorette

.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Beau et vibrant témoignage dont je me nourris pleinement.
Merci Lorette.

Anonyme a dit…

Superbe.

gjm

Michele Delrez a dit…

Magnifique texte Lorette, tu as décrit tout ce que nous avons vécu ensemble, tout ce que j'ai ressenti aussi lors de ce voyage si intense et si varié que j'ai encore du mal maintenant à me représenter sa richesse.
Hari Om!
Michèle

Anonyme a dit…

C'est un très beau témoignage, on entend les sons, les musiques, les rires et les pleures. Les silences. On sent les odeurs, on voit les couleurs de la vie et de la vie. Les énergies, celle des femmes, la votre et celle des personnes que vous avez rencontré et qui vous apportent tant. Merci pour ce partage..