jeudi 6 avril 2017

Inde du Sud : Catherine

.
Ramanashram Photo Nathalie C


Une douceur intérieur

Je suis partie dans ce voyage avec plein de plis ; "froissée" par le manque de temps, de patience, de désirs profonds;
Me voilà revenue toute lisse;
Une sensation de déploiement, d'ouverture, de chaleur aussi.
Et de joie. Retrouver ce pétillement intérieur, cet espace immense où se loge l'enfant que je suis.
Chaque instant nous était offert simplement avec toute sa beauté.
S'asseoir sur le coussin tous les matins au lever du jour dans la salle de méditation de l'ashram de Mister Lee : le début de la journée ? Le commencement du monde ?
Goûter les saveurs de chaque repas.
Marcher un pas devant l'autre sans penser aux 14 kilomètres qui entourent la montagne sacrée Arunachala, bercée par les mouvements de foule, les chants, les odeurs.
Faire ce petit bout de chemin tous les jours entre Triveni II et l'ashram de Ramana Maharshi en reconnaissant chaque arbre, chaque pierre, chaque maison et les redécouvrir chaque matin.
Il y a aussi ces moments collectifs, les promenades et  visites de grottes où chacun s'accorde à l'autre comme un instrument de musique dans un orchestre.
Et puis ...
Nous avons chanté, chanté
À pleine voix, avec beaucoup de joie et de tendresse, ce lien qui nous unit au ciel, à la terre et à nous les humains.
Chanter, c'est une caresse intérieure, c'est le partage subtil
Chanter, c'est être vivant, être présent à soi-même.
Toute ma gratitude à toi Corinne pour ce voyage intérieur magnifique.
Catherine D


.

1 commentaire:

Marie a dit…

merci Catherine, quel beau témoignage

Marie