vendredi 14 octobre 2011

M'émerveiller

.

Avant chaque voyage en Inde, comme nous le faisions pour les séjours dans le désert, le groupe se réuni un WE pour se constituer et se préparer. Entre autre chose, chacun essaye d'accoucher de son intention vis à vis du futur voyage. Pour ce voyage qui vient de se terminer hier mon intention était : " M'émerveiller" . Ce matin en essayant de mettre de l'ordre dans ma boite mail je découvre cette vidéo que me signale Marie-Thèrèse Bal-Craquin.




.

10 commentaires:

yannick a dit…

Trés intéressant. Le parallèle avec André Comte Sponville est très net, s'il est juste, entre "vivre quand même", et "vivre avec gratitude". C'est toujours une question d'être finalement, et donc d'expérience. Dépasser la plainte pour atteindre l'émerveillement, le discuter sans cesse pour la joie. Oh oui!

gege a dit…

TRES TRES INTERESSANT !!!
sans se reclamer de telle ou telle obedience ,dumoins dans cet extrait ,ce Monsieur , a compris beaucoup de choses !

Anonyme a dit…

vraiment très fort , très nourrissant .....j'aime ...Merci Monique

gjm a dit…

Il y a pas mal de temps que je le lis, parfois avec difficulté, ex La Souffrance.
Sponville, à relire encore : De l'autre Côté du désespoir.
Merci pour cette vidéo nourrissante.
BV y est plus compréhensible que d'habitude je trouve, ses dissertations sur le mental, l'intelligence m'ont semblé indigestes en conférence.

Il y a un lien - non visible ici - avec les Orthodoxes de l'Est et cela me réjouit.
gjm

jean-françois L. a dit…

Oh combien instructif... Le manque de curiosité a
quelque chose de morbide. Laissons-nous nous
étonner.

Anonyme a dit…

je ne suis pas toujours ton blog mais la je suis très content de ne pas avoir rater cette interview !
Merci pour la publication, Alain

amicalement
Johannes

dimitri a dit…

Salut Johannes :)

philippe a dit…

La vie est difficile mais ce n'est pas grave.
Belle interview

Anonyme a dit…

Merci Alain , essentielle cette capacité !
Karl

Clo a dit…

Passionnant;et combien évident
la réalité est surprenante. Retrouvons toujours l' émerveillement du petit enfant .