lundi 20 octobre 2008

Osez

.
"Observez les faits avec les yeux d'un petit enfant et soyez prêt à renoncer à toute idée préconçue.
L'idée préconçue la plus préjudiciable, c'est : Je suis une forme qui porte un nom."

C'est "du" Douglas Harding, mais ça pourrait être "du "Ramana Maharshi. Sur la photo prise à Nacton en avril 2003, Douglas termine un de ses célèbres schémas sous le regard attentif de Fabienne, Michèle et Claudie.
.

7 commentaires:

L'Olivier a dit…

J'ai été sur son site britannique récemment et le moins qu'on puisse dire c'est que Douglas Harding avait l'air d'être un sacré personnage ou un personnage sacré!

Alain, j'y ai d'ailleurs découvert ton texte émouvant du "moine zen".

ipapy a dit…

Bonjour ami, oui, je vais peut être le publier sur le Blog.

L'Olivier a dit…

Bonne idée!

Anonyme a dit…

Hommage à Douglas et à tous les sages qui nous rappellent cela.
Douglas a renouvellé ce message par des expériences très simples, variées. Si quelqu'un ne voit pas la même non-chose qui est pointée, cela est son expérience de 1ère main, donc la vérité du moment.
Une phrase de Douglas, souvent répétée :"Come back to the place, you have never left"...
J-P douglasso-petto

L'Olivier a dit…

J'aurais bien aimé le rencontrer mais, "un avec ce qui est" je ne l'ai jamais rencontré et ne le rencontrerai jamais!

Clo a dit…

Merveilleux souvenir des jours passés près de Douglas chez lui, et puis aussi à Ardenne .
Oui, un sacré personnage et une personne sacrée.
Merci Douglas pour ta présence infinie et ton précieux enseignement .

gjm a dit…

Je l'ai vu 2 fois, à Yenne puis à Nacton.
Il a allégé mon désespoir.
Chez Douglas et Catherine ma femme et moi étions comme des amis de longue date.
J'ai dormi comme un enfant, ce qui ne m'était pas arrivé depuis des années.

Il est pour toujours dans mon ciel.