mercredi 5 décembre 2007

Funambule



Le post précédent de Julie m'a rappelé un passage d'un très beau "roman initiatique" que j'ai plusieurs fois proposé en étude aux élèves de troisième quand j'étais prof, dans une vie antérieure.

Il s'agit de Neige de Maxence Fermine ( Ed Arléa )

Au chapitre 52 on peut lire :


"Il y a deux sortes de gens.
Il y a ceux qui vivent, jouent et meurent.
Et il y a ceux qui ne font jamais rien d'autre que de se tenir en équilibre sur l'arête de la vie.
Il y a les acteurs.
Et il y a les funambules. "

5 commentaires:

Julie B. a dit…

C'est épuisant d'être une funambule... je choisis d'être Actrice ;-))

Anonyme a dit…

Cette citation n'est pas sans m'en rappeler une de Christine Janin: "Certains me disent que pour vous c'est facile , j'ai envie de leur répondre: les choses ne tombent pas du ciel , nous avons tous des cartes en main sauf que certains les retounent d'autres pas." A chacun son Everest!!!
Denise.

jean-françois l a dit…

peut-ètre que c'est pas si évident que çà quand on est en équilibre sur un fil d'avoir en mème temps des cartes en main et de les retourner.Curieusement,çà me fait penser à la chanson "les clowns"de Gianni Esposito,que d'ailleurs Arnaud a je crois connu.

jean-françois l a dit…

en forme de clin d'oeil,je vous invite à aller voir et écouter sur you tube:"balancing branch",avec une superbe musique chantée par Sheila Shandra(mais çà dure sept minutes)

Anonyme a dit…

Cette chanson est restée dans ma mémoire, avec la voix de Gianni :

Si vous ne comprenez pas,
au moins ne riez pas...

Il semble que les paroles en italien disent autre chose. Como fare ? Je ne comprends pas l'italien.

Qui distribue les cartes et parfois si mal ? Pourquoi ? Je pense aux écrits de Hesse.

gjm