mardi 11 décembre 2007

Métier aventurier

Voici une courte présentation de l’auteur de la belle citation du jour :

Sylvain Tesson est né à Paris en 1972. Après une maitrise de géographie à la faculté de Nanterre et un DEA de géopolitique avec Yves Lacoste, il effectue en 1991 un premier voyage en Islande. Deux ans plus tard, il fait le tour du monde à vélo avec Alexandre Poussin.
Depuis, sa vie d 'écrivain-voyageur-aventurier est émaillée de pérégrinations le plus souvent effectuées sans le soutien de la technique moderne.
Reprenant l’itinéraire d’évadés du goulag, il effectue en 2004 un voyage à pied, de Sibérie jusqu’en Inde. En 2006, il suit, cette fois-ci à pied et à vélo, la « route » du pétrole, de la mer d’Aral à la Méditerranée.
Les expéditions sont financées par la réalisation de documentaires et de cycles de conférences.
Sylvain Tesson a écrit une quinzaine de livres, parmi lesquels des essais ( Petit traité sur l’immensité du monde, Ed. des Equateurs, 2005), des nouvelles (Les jardins d’Allah, Phébus, 2004) et des récits de ses périples.
Le dernier en date, Eloge de l’énergie vagabonde ( Ed. des Equateurs, 2007), lui a valu en mars dernier le prix Nomad’s du récit de voyage.
Et si vous alliez voir votre libraire favori.......

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Voyager ! Oser ! Prendre des risques !!
Pourquoi pas moi ?
Merci Alain ,
Karl

yannick a dit…

Je l'ai vu en conférence, ainsi que Alexandre Poussin, ils sont discrets, simples, modestes et pourtant ils ont aussi traversé l'Hymalaya à pied dans la longueur...Pas des athlètes, mais ils doivent avoir une sacrée détermination!

Stéphane a dit…

Ca me secoue des chose en moi cette Aventure.

Anonyme a dit…

Merci Alain pour ce complèment d'info sur Sylvain Tesson après une telle citation une seule envie en naît : Lire ses écrits. Ils est de si beau voyage par récits narrés!...
Denise

jean baptiste a dit…

je suis entrain de lire l'énergie vagabonde et j'ai entendu S TESSON sur france Q. Ce qui m'avait frappé c'est sa recontre avec un bucheron en sibérie qui lui a dit "l'homme à besoin de 3 choses, un fusil pour se nourrir, une hache pour se chauffer, une bible pour prier".
c'est l'aspiration à cette simplicité qui je retrouve dans son livre.
il est toujours plaisant de croiser ses amis sur le même trottoir du savoir.