mercredi 10 octobre 2007

Tezouiag

.




Tezouiag, c'est le nom de ces deux montagnes à la forme si caractéristique que l'on voit se découper sur le soleil levant, du haut du plateau de l'Assekrem. Entayent m'a dit que cela voulait dire "les outardes' en Tamahaq, la langue des Touaregs du Hoggar.
Kel Ahaggar : ceux du Hoggar...

J'ai plongé toute la matinée dans la magie des noms, des cartes, accompagnée par le livre d'Odette Bernezat "Mémoires saharienne". Au détour des pages il est question d'Entayent, notre guide, il y est en photo. Je croise aussi Ouksem, son oncle, qui lui a appris le désert, El Khemis, son frère dont il a recueilli les enfants à sa mort. Et parmi les enfants d'El Khemis, il y a Rhabut, avec qui nous avons partagé trois voyages... 
Incroyable lorsque les livres rejoignent les lieux et les gens que l'on connaît et, je peux le dire, que l'on aime...

.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Grandiose, Corinne !
Et voilà qu'à mon tour, je plonge une nouvelle fois dans la magie de ce lieu unique qu'est l'Assekrem, dans la magie de ces êtres uniques que sont Entayent et le si beau Rhabut.
Merci de ce rappel splendide comme une bouffée d'air venue d'ailleurs !
Isabelle

ipapy a dit…

Belle photo que je ne connaissais pas. Je suis heureux à la pensée de les revoir bientôt ces hommes et ces montagnes qui me touchent tant. Merci

laurence a dit…

Pendant que vous serez dans vos montagnes du Hoggar, je serai dans celles de Chine et je me relierai à vous en pensée. Fenghuang, la ville du Phoenix, c'est pas mal non plus comme nom...

berni a dit…

ca donne encore plus envie !tezou dans cette immensite ?