mardi 20 avril 2021

Indispensable

 .


Voici un livre qui a depuis 28 ans une place très importante dans ma pratique et dans mes références. Je l'ai découvert en novembre 1993, au moment -même où je rencontrais mon très cher Douglas Harding. Comme le titre l'indique c'est un livre sur le thème du bien mourrir, mais le chemin spirituel comportant une forme de mort c'est tout naturellement aussi un livre sur la pratique spirituelle en général, sur l'importance de la méditation et last but not least un livre sur l'éveil ou plutôt comme disent les tibétains sur l'introduction à la nature de l'esprit.

 

Il est triste de constater que le mot éveil a pour beaucoup perdu  sa puissance spirituelle.  Pour certains l'éveil est vu comme une expérience difficile,  compliquée, le but hypothétique du chemin presque  un gros mot, qui pourrait faire passer pour mégalomane celui qui se risquerait à l'employer...

L'introduction à la nature de l'esprit  fait plus modeste, plus technique, plus abordable bien que ce ne soit pas du bon marché. L'avantage de l'expression est aussi de souligner qu'il s'agit en fait du début véritable de la Voie spirituelle.

Il y a deux chapitres dans le livre de Sogyal Rimpoché qui sont, à mon avis, d'une aide inestimable : le chapitre 4 La nature de l'esprit et le chapitre 10 L'essence la plus secrète . Ce sont deux chapitres à lire, à étudier, à manduquer.

Je ne remercierai jamais assez notre amie Véronique Desjardins d'avoir été à l'origine de  la parution de cet ouvrage indispensable. N'oublions pas que l'enseignement d'Arnaud est fortement imprégné de tout ce qu'il a reçu des plus grands maîtres tibétains de son époque.

Peut-être  ce livre vous attend-il sur une étagère de votre bibliothèque spirituelle. 28 ans déjà...Enlevez la poussière et plongez dans les deux chapitres cités... Vous allez, c'est sûr, reprendre le livre en entier !

Je vous souhaite une paisible et belle introduction à la nature de l'esprit.

Et oui, c'est possible, sinon à quoi bon tout ça.............

.

14 commentaires:

M-Jose a dit…

Merci Alain pour ce rappel....il fait partie des livres que je peux retrouver facilement sur les étagères....que je touche souvent.... il ne me reste plus qu a l ouvrir....

christiane a dit…

Merci Alain , pour ce rappel....

Thierry Yon a dit…

Merci Alain de ton invitation, je vais m'y replonger

Avec toi

Laurent a dit…

Merci oui, je vais le ressortir 👍🏻

Anonyme a dit…

oui je possède ce livre depuis....pas mal d'années déjà ...un peu oublié depuis donc merci pour ce rappel ... et je le sors de ma bibliothèque...maintenant..
Monique

Julio a dit…

Bonjour,

"Et oui, c'est possible, sinon à quoi bon tout ça"...
De mémoire :
"Il y a bien un non né, non fait, non composé, non en devenir.
Car si il n'y avait pas un non né, non fait, non composé, non en devenir, il ne serait pas possible de s'échapper du né, du fait, du composé et du en devenir".
j'aime me rappeler cette citation.

j-p gepetto a dit…

Je vais m'y replonger, et découvrir à nouveau ce trésor que j'ai un peu négligé...
Gracias Alain.
JP Gepetto

Anonyme a dit…

Merci beaucoup Alain !
Je vais le lire en entier.
Karl

Anonyme a dit…

Tu m'avais invitée à lire ces deux chapitres 4 et 10, lors d'un rendez vous peu après la mort de mon frère Patrice. Je les ai lu et relu et j'y ai trouvé, plus tard un apaisement. A l'instant je l'ouvre pour le relire.

Merci cher Alain pour tout celà.
Danielle

Agnès a dit…

Merci Alain
J'ai lu ce livre il y a bien longtemps, merci pour ton utile rappel ...

Christian a dit…

Oui, merci Alain ! Je viens de relire ces 2 chapitres dont je gardais un souvenir très précis. 28 ans déjà !

dimitri banzet a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Sandrine a dit…

C'est drôle, la nuit dernière, en belle insomnie méditative, m'est revenue cette expression tellement porteuse, aidante comme support : le non-né... j'adore, ça oriente tout de suite correctement. Bon, vais-je ressortir le big livre de mon étagère comme les collègues?? Bises

Stéphane a dit…

Bien vu : oui il était sur mon étagère ( j'avais oublié qu'il y était), oui il prenait la poussière, oui je me lance dans la lecture de ces chapitres . Merci .