mercredi 6 mai 2020

Dîtes-leur de viser haut : Eric et Sophie Edelmann (2)

.


"Le chemin de la transformation intérieure ne passe pas par le jugement d'un aspect ou un autre de soi-même ni par le fait de se rabaisser à ses propres yeux. Ce n'est pas le reproche qui est transformateur, mais l'accueil, l'acceptation et la vision neutre de ce qui est. Ainsi, toute condamnation est une forme de rejet qui génère la division et renforce par conséquent ce que l'on cherche à éliminer. Cette direction est sans issue et ressemble à un cercle infernal, parce que la division intérieure ne fait que se renforcer. Swami Prajnânpad l'explique en ces termes à un disciple indien, Sumangal Prakash ; " Il n'y a rien à réprimer, il n'y a pas de censure, pas de considération de bien ou de mal. Car, en tout premier lieu, le jugement de valeur en lui-même est faux, c'est une illusion (...) J'ai deux yeux. Si quelque chose arrive à l'un des deux et si l'autre n'a rien, vais-je arracher le mauvais oeil et le jeter? Non, je l'accepte comme il est. Je le laisse là où il est et j'utilise l'autre oeil. Je les accepte tous les deux comme ils sont. Je ne rejette pas l'oeil endommagé. Je ne lui refuse pas son existence parce qu'il est là. De la même façon, je ne peux me détruire. Je ne peux pas m'ôter une partie de moi-même. Je dois tout intégrer... Aucune division à l'intérieur de moi...
Cette division seule est la source de tous les malheurs et de toutes les souffrances."

Dites-leur de viser haut - Sophie et Eric Edelmann 
Le Relié Spiritualités
pages 127/128 chapitre "Eric - Se libérer de la culpabilité"

.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Alain
Karl

Rose a dit…

Merci

j-p gepetto a dit…

A intégrer autant que possible.
Bien à toi Alain
JP Gepetto

Unknown a dit…

Merci
Cateline

Nathalie a dit…

Yes!