lundi 7 mars 2022

La citation du lundi

 .


" Ce qui voit est libre de ce qui est vu et le Témoin ultime, le Témoin dont rien ne peut être témoin, est la porte ouverte sur le Non Manifesté. Si vous n'êtes plus conscient que du Témoin, le spectacle s'efface, donc le spectateur s'efface aussi. Seule demeure la Pure Conscience."


Arnaud Desjardins

Pour une mort sans peur

Ed Pocket p 251


.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Corinne !
Karl

M-Jose a dit…

🙏💞

j-p gepetto a dit…

Libre maintenant, quelle beauté!!!
JP Gepetto

Thiabaud Jean Marc a dit…

Bonjour à tous,

Belle citation, mais l'expression de ces "effacements" du spectacle et du spectateur me chagrine un peu.
Cela ne correspond ni à ce que je vis ni à ce que je lis.

Non seulement le spectacle ne s'efface pas, mais il est porté à un degré de clarté et de beauté renouvelées. "A festival of newness ..."

Et le spectateur ne s'efface pas totalement non plus : certes il se trouve remis à sa place, seconde, dans la hiérarchie du "petit" spectateur et du "Grand" Témoin. Mais il éprouve profondément "la paix, la joie et la sensation de s'être libéré d'un intolérable fardeau". Et aussi la gratitude d'avoir eu l'humilité de consentir à guérir de l'ego ...

Il me semble que le mudra de la Vision du Soi, ces deux index pointant à 180° l'un de l'autre, vers le Témoin central et vers le spectacle périphérique, représente parfaitement ce dont il est question. Ce geste matériel ou la simple posture de conscience associée constituent une aide précieuse. Vérifiez !

Cordialement

Anonyme a dit…

Merci Corinne...Libre maintenant...OUI à ce qui est ...avec l'âme et le regard du tout petit enfant qui montre le bout de son nez en riant...et qui pleure avec autant d'intensité,de spontanéité, de simplicité du coeur!
Nicole de st Zacharie

Unknown a dit…

Je n'ai pas l'expérience de ce que décrit Arnaud, cependant l'ayant écouté sur de nombreuses années, je ne remets pas en cause son expérience;
Je demeure ouvert à cette description...
JP Gepetto

Anonyme a dit…

Merci Corinne !
Edmonde